Aven des mange-rocs

localisation géographique: 

coordonnées: 

Latitude: 42.895599365234375
Longitude: 2.8609299659729004

développement: 

80m

dénivellation: 

-29m

I - Historique :

L'entrée de l'aven, naturellement ouverte, est connue de longue date, et la cavité avait déjà connu quelques tentatives de désobstruction par l'ESR dans les années 1980, et c'est à partir du 14 octobre 2011 que ce même club entame une tentative de désobstruction totale de la cavité, qui aura nécessité pas moins de 14 séances afin de vider entièrement le puits d'entrée et le ressaut de 2m des déblais qui l'obstruaient, puis d'élargir un méandre large de 10 cm sur 3 mètres. C'est finalement le 14 mars que la suite de la cavité peut être explorée.

II - Situation :

L'entrée de l'aven s'ouvre sur un petit mamelon résiduel situé entre la Bergerie du Cortal Lalane et le talweg du Roboul.

Pour y accéder, laisser les véhicules sur le petit terre-plein d'où part le sentier qui mène à l'aven du Roboul, et emprunter le chemin qui part à l'est vers la vigne en contrebas puis monter sur le petit mamelon en direction sud/sud-est et suivre sur 150m environ. Le puits s'ouvre à raz du sol, mais elle est repérable en raison d'un petit muret et surtout d'une belle terrasse de gravats.

III - Description :

 

 

Le puits d'entrée, large d'un mètre de diamètre environ, est profond de 6m, un ressau de 2m méandriforme permet de prendre pied au fond d'un beau puits rond de 2m de diamètre au bas duquel un étroit méandre de 15cm de large a été agrandi sur 3 m de profondeur.

 

 

 

 

 

 

 

Après un dernier ressaut de 3 mètres, on arrive, à la côte -16m, dans une salle de grande taille : 50m de long pour 20m de large, au sol ébouleux, et déclive en direction de l'est.

 

Le point le plus bas de la salle est côté -29m, et voit un léger soutirage dans la glaise collante.

 



Au nord-est de la salle un conduit remontant incliné à 60° degrés aboutit sur une petite salle de 5 x 3m obstruée par une très vielle coulée stalamitique partiellement reprise par l'érosion. En paroi est, on y aperçoit le contact marnes / calcaires .

 




 
 

IV - Géologie & Hydrogéologie :

L'aven s'ouvre dans les calcaires gris gargasien.

La partie amont de la salle semble s'être creusée à la faveur du contact entre ces calcaires et les marnes du bédoulien sous-jacentes suivant un pendage à 40° environ direction sud-ouest : elle devait très probablement correspondre à une perte du talweg, confluent de celui du Roboul, bordant ce mamelon résiduel ; la cavité étant actuellement fossile, sans aucun indice d'écoulement récent.

Le corps de la salle semble quand à lui provenir de la conjonction de 2 failles inverses orientées grosso-modo nord/sud, et formant ainsi son toit triangulaire. La forte déclivité ouest-est des éboulis de sol plaide pour une formation polyphasée de ce grand volume : la faille formant la paroi Est ayant initialement joué et orienté le creusement initial de la cavité 'principale', ce n'est que plus tardivement que la faille Ouest s'est activée, avec abaissement du bloc central, et générant cet amas ébouleux orienté ouest/est.

En définitive, le puits d'entrée ne serait qu'une cavité annexe capturée par la création de ce vide.

V - Toponymie :

L'aven des 'mange-rocs' doit son nom à la quantité des déblais qui en ont été retirés, et à la disparition d'un volume conséquent de roche au niveau de l'accès à la salle ...

VI - Fiche d'équipement :

P1 + R2 : 3 spits, corde de 25m

P2 : corde précédente - 1 A.N. sur anneau de corde en place, 2 spit  de main-courante + 1 spit de fractionnement à -3m

topographie: