aven de la Pelade

localisation géographique: 

coordonnées: 

Latitude: 42.897701263427734
Longitude: 2.8582499027252197

développement: 

50m

dénivellation: 

-25m

I - Historique :

Découvert et exploré par Jacquy Saguer et Gabriel Guitard dans les années 1980, l'entrée à dû faire l'objet d'une élargissement (hors normes) le 8 juin 2014 afin de permettre au topographe d'en effectuer lever ...

II - Situation :

La cavité se situe sur le plateau au lieu dit 'Le Cortal du Duc'.
Pour s'y rendre, il faut emprunter le chemin qui mène à la Caune des 3 arbres sur une cinquantaine de mètres, puis au niveau d'un emplacement en bord droit du chemin, prendre a travers le lapiaz vers l'est sur à nouveau une cinquantaine de mètres.

III - Description :

Le puits d'entrée est à même le sol, une fissure présentant un bel arrondi d'érosion suivie d'un cylindre de 60 cm de diamètre pour 5m de profondeur. Un plan incliné élargi y fait suite et donne accès à une série de nouveaux ressauts dans une puits-diaclase de quelques mètres de long pour, une largeur moyenne d'un mètre environ, présentant des resserrements ponctuels.
Au bas de ce puits, à la côte -21m, on parvient à parcourir la diaclase sur un plancher glaiseux :
- direction nord/nord-ouest, sur 5 mètres, le plafond va s'abaissant, puis une étroiture arrête la progression après un virage plein nord, avec un semblant de possibilité de continuation après désobstruction.
- direction est/sud-est, la diaclase peut se suivre sur une trentaine de mètres, plutôt étroite (souvent 60cm de large) et mène à un puits terminal de 2m de diamètre profond de 3m et obstrué par la boue.

A noter, un beau concrétionnement dans la branche sud-est de la diaclase, et les restes d'un plancher composé de blocs cimentés par la calcite dégagé probablement par un soutirage et une phase de dissolution ultérieurs.

IV - Géologie & Hydrogéologie :

Il s'agit d'une cavité fossile creusée dans les calcaires massifs du valanginien au bédoulien inférieur, ne présentant aucune trace d'écoulements récents mais un fort remplissage stalagmitique et détritique (glaise), créée à la faveur d'un maillage de diaclases quasiment orthogonal.
L'aven a semble-t-il connu diverses phases de remplissage / dissolution comme en témoignent les restes d'un plancher constitué de blocs cimentés par la calcite et mis à jour ultérieurement, ainsi que des draperies qui ont été partiellement dissoutes, façon dentelle.

V - Toponymie :

L'aven s'avère bien nommé en raison de son étroitesse et de son caractère abrasif : il s'avère sans aucune pitié pour les vêtements de l'explorateur mal inspiré qui se sera aventuré dans la visite ... et aura de grande chances d'en ressortir littéralement "pelé".

VI - Fiche d'équipement :

Corde de 30m : 1S + 1S en tête du puits.
1S -6m
1S -8m
sangles pour déviateurs (frottements importants difficiles à éviter dans la partie verticale de la diaclase).

topographie: