AO28

localisation géographique: 

coordonnées: 

Latitude: 42.89950180053711
Longitude: 2.8637800216674805

développement: 

60m

dénivellation: 

-50m

I - Historique :

L'entrée de l'aven est découverte par Jacquy Saguer lors d'une prospection le 12 janvier 2014, il s'agit alors d'un tout petit orifice d'une quinzaine de centimètres de diamètre, légèremet aspirant, dans lequel les cailloux dévalent sur une vingtaine de mètres :

L'entrée originelle

Ce seront alors 12 sorties dominicales successives (du 19 janvier au 30 mars 2014) qui seront consacrées à l'élargissement des nombreuses étroitures rencontrées pour atteindre un terminus jugé impénétrable à la côte -36m.

La saison 2 débute dès le retour du camp estival de Fontrabiouse, car réellement trop intrigués par le courant d'air aspirant de cette cavités, nous ne pouvons nous résoudre à l'abandonner ... Les dimanche 30 septembre 2014, une tentative est effectuée au niveau du palier de -26m, sans résultat et le 18 janvier, retour au fond et début de gros travaux dans la diaclase (méandre ?) à -36m.
Le 1er mars, Denis parvient à forcer les étroitures restantes et d'arrête à la côte -50m devant un nouveau rétrécissement. Commence alors l'élargissement de ce nouveau puits afin d'acheminer le matériel devant le nouvel obstacle.

II - Situation :

La cavité se situe au lieu-dit 'Le Pla de Périllos', rive gauche du petit thalweg qui descend à l'ouest du 'Cortal du Duc' et à une cinquantaine de mètres en aval du l'aven du Pylône.

III - Description :

Le puits d'entrée, de forme circulaire de 80 cm de diamètre (entièrement façonnée à la main), est profond de 14m et aboutit sur un maigre palier formé à la faveur d'une coulée stalagmitique, puis après une étroiture élargie, un ressaut de 5m permet d'arriver au niveau d'un nouveau rétrécissement d'où l'on peut accéder via une lucarne (également élargie) à une puits parallèle de 12m se retrécissant vers le fond pour devenir impénétrable et qui aura, par la suite, été partiellement obstrué par les déblais.
A la verticale, un nouveau ressaut de 7m donne sur un nouveau palier constitué d'une lame de roche séparant le conduit en 2 :
- d'un côté, un départ de puits trop étroit pour être praticable,
- de l'autre, une étroiture agrandie donnant sur un nouveau puits de 7m au bas duquel un réseau de diaclases étroites permet de circuler sur quelques mètres (et notamment rejoindre le départ étroit situé au niveau du palier) avant de devenir également impénétrables à la côte -36m, alors que les sondages aux cailloux permettent de les entendre dévaler sur une vingtaine de mètres, en suivant le courant d'air aspirant.

La désosbstruction s'arrêtera pour l'instant à ce niveau en raison du manque de place pour stocker les gravats (il faudrait sinon les remonter sur au moins 10m) ...

IV - Géologie & Hydrogéologie :

La cavité s'ouvre et se développe dans la série de calcaires urgoniens du valanginien au bédoulien inférieur, et ne présente aucune trace d'écoulements récents, si ce n'est de belles formes de corrosion/dissolution des diaclases originelles.

V - Toponymie :

RAS (à oublier n° 28).

VI - Fiche d'équipement :

P14 : Corde de 50m 1 AN + 1S - 1S déviateur à -6m
R5 : 1S de fractionnement, corde précédente
R7 : 2S (fractionnement en Y), corde précédente
P7 : S2 + 1S déviateur à -2m

topographie: