Grotte des Chataîgners (mise à jour 31/01/2018)

localisation géographique: 

coordonnées: 

Latitude: 42.862202
Longitude: 2.78574

développement: 

150m

dénivellation: 

40m

I - Historique :

Cet ensemble de grottes est bien connu des habitants de Vingrau et a fait l'objet d'une fouille archéologique ayant livré de nombreux vestiges de l'époque du Bronze Ancien  (fouille ABELANET GALLIA 1963).

II - Situation :

En sortant du village de Vingrau, direction Tuchan, à droite, une route étroite longe la falaise et conduit, après 5 km, au mas Llansou et au sentier qui monte au Trau del Cavall. A 2 km environ du village on remarque une fracture, une faille, qui semble partager la falaise de haut en bas. C’est dans cet accident que se dissimulent les quatre grottes étagées connues sous le nom de « grotte des Châtaigniers ». Pour la suite de l’article les grottes sont désignées G1, G2, G3 et G4. On se reportera à la topo pour situer les emplacements. 

On accède au site en montant à travers une ancienne vigne puis en traversant un pierrier. Les grottes G1 et G2 sont facilement accessibles. Pour atteindre l’entrée du réseau principal G3 il faut escalader avec prudence 6 m de rocher.

III - Description :

Grotte G1

Le porche d’entrée, garni d’un vieux figuier, est haut de 7 m sur 3 à 4 m de large. Malheureusement,  comme dans bien des endroits trop facilement accessibles, de nombreux détritus sont à déplorer. Au fond un bloc (le rocher) s’est sans doute détaché du plafond. Un plan incliné étroit donne accès à deux salles pentues remplies d’argile. Il n’y a pas de concrétions. Le sol est argilo-sableux.

Grotte G2

Cette grotte étroite (70 cm) est logée dans la faille même. Après 5 m le resserrement empêche de progresser mais laisse apercevoir une continuation.

A l’entrée des blocs éboulés on été retenus par le plafond. Le sol incliné est constitué d’un lit argilo-sableux.

Cette cavité pourrait être en liaison avec la grotte G3 et le P14 situés dans le prolongement de la faille.

Grotte G3

Cette  grotte est située, à l’instar de G2, dans la faille même. Le vaste porche d’entrée se transforme rapidement en étroiture de 40 cm de large. A la sortie de l’étroiture la cavité offre deux possibilités :

  • une chatière vers le bas donne accès à la salle du sac et son P14
  • une escalade de 1,5 m mène à la bifurcation conduisant vers la suite de G3 ou vers la grotte supérieure G4

La salle du sac et le P14 :

Pour descendre dans cette salle par la chatière il est conseillé de placer une corde, d’abord pour éviter de chuter dans le puits et enfin pour aider à l’extraction lors de la sortie. Le P14 à été équipé de 2 spits en 2016 en remplacement des spits antiques en place. Un puits voisin étroit n’a pas été descendu.

Le P14 s’agrandit rapidement et se termine dans la salle terminale. Plusieurs départs de puits étroits sont visibles dont un à encore été forcé sur quelques mètres par une équipière. Un puits de 2 m rempli de cailloux a mis en évidence une moitié de petite meule à va et vient protohistorique typique. Un méandre termine la salle.

Par rapport à l’entrée de la grotte G3 la salle terminale se trouve 20 m plus bas ce qui la positionne au niveau du bas de la falaise. En longeant ce bas de falaise en remontant vers le nord on rencontre des orifices divers et même une source.

Le prolongement de la grotte G3, la salle des éboulis et la galerie des concrétions :

Après escalade du ressaut étroit de 1,5 m on atteint le palier ou se séparent le prolongement de G3 et la montée vers G4.

 Le prolongement de G3 consiste en une vaste galerie descendante de 15 m se terminant sur une salle au milieu de laquelle se trouve un amas d’éboulis.

De cette salle part également une autre galerie légèrement montante direction sud qui va s’amincissant sur 9 à 10 m. Un gros remontant sud non exploré est aussi visible.

Entre la paroi et l’amas éboulé, au sol, une étroiture verticale permet de descendre vers la galerie concrétionnée oblongue, active, pentue, haute de 3 à 4 m, large de 2 m au mieux et longue de 13 m.

Grotte G4 :

De retour à la bifurcation on rejoint, par une galerie en forte pente de 6 m orientée Est/Ouest, le palier qui donne accès à la grotte G4. Cette vaste galerie, horizontale, presque rectiligne, large de 2 m, haute parfois de 4 m, n’est pas située dans la faille, comme G3, mais en est parallèle. Le porche de sortie débouche directement sur la falaise. Un court perron permet de s’avancer. Des vestiges de main courante et des pitons sont fixés à la paroi.

IV - Géologie & Hydrogéologie :

Les falaises correspondent au front d'un charriage qui est venu recouvrir et en quelque sorte dupliquer les étages en place plus récents. On retrouve dans la coupe des falaises (voir qpst 2017) l'empilement Jurassique-Crétacè commun à la région. A ce titre on note dans le fond de la grotte G1 la présence (significative) de calcaire à plaquettes.

V - Toponymie :

L’origine du nom reste une énigme car le châtaignier ne pousse pas en terrain calcaire. Une hypothèse pertinente a été avancée par un excellent collègue qui voit plutôt dans la désignation de l’endroit un patronyme voire la francisation d’un « Categno, Gategno… » Catalan.

VI - Biospéologie :

elle reste à étudier

VII - Fiche d'équipement :

Un mousqueton à demeure et deux broches dans la paroie servent à sécuriser l'escalade extérieure dans la faille vers la grotte G3 sauf pour le premier de cordée qui doit les atteindre.

A l'intérieure 2S de tête de puits ont été installés au P14 en remplacement d'un vieux spit.

topographie: